Sainte-Cécile d'Andorge / Saint-Julien-des-Points

GARD / LOZERE

Historique du CFD au TAC

1879 Décision des élus Lozériens de lancer l’étude d’une ligne de chemin de fer pour relier Florac au réseau ferré existant, sous l’impulsion de Jean MONESTIER, Sénateur de la Lozère devenu ministre des Travaux  Publics. Le choix s’est porté sur la « solution Sud » vers Sainte Cécile d’Andorge où passait la fameuse ligne PLM (Paris – Lyon – Méditerranée). Après le refus de PLM de rajouter cette ligne au réseau existant, le choix fut fait en faveur de la Compagnie CFD (Chemin de Fer Départementaux). 

 

1904 Loi du 18 avril qui déclarait cette ligne d’utilité publique. Début des travaux.

 

1909 Fin des travaux gigantesques : 49 Kms, 147 passages à niveau, 53 ponts et viaducs, 15 tunnels de 25 à 345 mètres.

24 juillet : ouverture officielle de la ligne CFD de Florac à Sainte Cécile d’Andorge.

8 août : Inauguration.

 

gare stececile sibila 1909 – 1968 Durant 59 ans, le CFD va circuler transportant marchandises et voyageurs entre Gard et Lozère. Les Locos MALLET et son plus célèbre conducteur « King Kong » descendaient bois de pins et châtaigniers ainsi que des minerais lozériens et remontaient charbons et vins gardois. La différence de largeur de voie (métrique pour le CFD et 1, 44 m pour la SNCF) imposait une manutention importante en gare de Sainte Cécile d’Andorge. Le portique de transfert est encore le témoin de ce temps révolu.

  stprivatdevallongue neige sibila

Les Voyageurs transportés par les autorails rouge et crème de marque DE DION ou BILLARD étaient principalement des mineurs du bassin des Cévennes habitant la haute Vallée Longue voire celle de la Mimente, des agriculteurs allant vendre leurs produits aux marchés de La Grand’Combe les mercredis et samedis, des lozériens expatriés revenant pour les vacances ainsi que des enfants de Colonies ou de centres aérés. Bien sûr les habitants de Florac et des deux vallées utilisaient cette ligne pour se rendre à Ales, Nîmes et plus loin : Marseille, Clermont-Ferrand et Paris.

 

1968 31 mars ; fin de l’exploitation de la ligne CFD Florac – Sainte Cécile d’Andorge. Le développement du trafic routier et un certain désintérêt des dirigeants de l’époque ont eu raison de cette voie ferrée.

Très rapidement, à partir de 1971, le démantèlement des infrastructures a été réalisé. Les années 1980 ont vu l’élargissement de la Route Nationale 106 au détriment de l’emprise de la voie ferrée.

Plusieurs projets, plus ou moins utopiques de reconstruire cette voie à des fins touristiques se sont succédés. Aucun n’a pu voir le jour. La nature a repris ses droits : l’embroussaillement, la prolifération des pins maritimes et des acacias semés pour maintenir les remblais, les affaissements de terrain ont détérioré les infrastructures.

Toutefois le CFD est toujours présent dans la mémoire des Cévenols. Les souvenirs du tortillard et les regrets sont nombreux.

Theo05Lors d’une journée « portes ouvertes », organisée par les passionnés de vapeur vive, l’idée de  relier cette halte de Saint Julien des Points au terminus CFD de Sainte Cécile d’Andorge distant de 1,5 kilomètre est évoquée.

Toutefois les Decauvilles de Thèo n’étaient pas assez puissantes pour assurer un trajet de 2 fois 1,5 km.

 

1994 Discussion entre des passionnés de train à vapeur vive en réseau de 5 pouces et la municipalité de Saint Julien des Points pour réhabiliter une partie de la voie ferrée. Avec l’appui du Maire et du Conseiller Général et en 3 années de travail de 1994 à 1997, M. Théo GIRALDO, son fils et M. Christian ALLARD, aidés de bénévoles locaux vont rouvrir 350 mètres de voie ferrée. A partir de l’ancienne halte CFD de Saint Julien des Points, une boucle d’un coté, une plaque tournante de l’autre, le tunnel de Bramefont entre les deux pour faire encore plus vrai, et voilà un mini CFD reconstitué ; crachant fumée et escarbilles comme la Mallet !

theo06

2003 Un autre passionné de train lors d’une manifestation nous annonce : « Si vous voulez acheter un train, j’en connais un en voie de 400 » ET voilà l’histoire du TAC est lancée !

Deux semaines plus tard, une dizaine de passionnés de la première heure se déplacent à Villard les Dombes dans l’Ain. Ils découvrent l’ensemble du matériel mis en vente : 3 locomotives, une dizaine de wagons, des rails, des traverses, des aiguilles, …

Plusieurs autres aller – retours ont été nécessaires afin d’évaluer le matériel, de visualiser ce que cela pourrait donner une fois transféré et installé sur la plateforme de l’ancien CFD.

Tout restait à faire : l’Association ou autre structure juridique, le financement des travaux et de l’acquisition du matériel, la réhabilitation de la plate forme du CFD, …

Après présentation du projet aux deux communes qui ont rapidement compris l’intérêt d’une telle réalisation et qui surtout se sont engagées financièrement, le projet pouvait démarrer.

chantier

2004 Janvier : la structure associative est créée sous la Présidence de M. André DELEUZE. Les dossiers de demandes de subventions ont été constitués et envoyés. Les 2 communes étant situées sur 2 départements différents, plusieurs collectivités territoriales ont été contactées : Les Communautés de communes et les départements respectifs, la Région Languedoc – Roussillon et l’Etat.

Estimé à 290 000 Euros, le projet d’investissement est lancé.

Un grand merci est adressé aux différentes collectivités qui ont répondu favorablement aux demandes de financement.

 Restait le plus dur à faire : construire la ligne. Il a fallu 4 ans et demi de travaux à une équipe de passionnés pour bucheronner, débroussailler, reposer le ballast, les traverses, les rails, les aiguilles, …. Il a fallu dessiner, fabriquer et poser les plaques tournantes.

Il est certain que si ces travaux avaient été confiés à des entreprises, le budget initial aurait explosé. Un énorme merci à ces bénévoles bâtisseurs sans qui l’aventure n’aurait pas pu être possible. Quel que soit le temps (pluie, neige, vent glacial ou fortes chaleurs) ils ont mené à bien cette réalisation et ont permis au TAC de démarrer en juillet 2009.

Cette date devrait vous rappeler quelque chose ! Juste cent ans après le démarrage du CFD.

Juillet – Août 2009  Après une inauguration en présence des autorités départementales le vendredi 24 juillet 2009, le TAC pouvait fêter dignement le Centenaire du CFD. Durant neuf inaugurationjours, du 25 juillet au 2 août 2009, l’association « Du Céfédé à la ligne verte » va animer la vallée de la Mimente et la Vallée Longue du Gardon d’Alès. Pour cet évènement, le TAC, situé à l’extrémité sud de cette ligne verte, tournera sans interruption.

Le TAC devient la réalisation la plus structurée du projet de recréer une liaison entre Florac  et Sainte Cécile d’Andorge.

 

Durant cette année 2009, 1800 passagers seront transportés. L’aventure n’en est plus une, mais le plus dur reste à faire : pérenniser le TAC.

 

2010 Après un chale trainngement de présidence et fort de l’expérience d’une première année de fonctionnement, l’association du TAC va se structurer en différentes commissions, la quarantaine de membres actifs se répartissent les tâches. Les commissions suivantes sont créées : Règlements et Sécurité, Communication, entretien de la ligne et des infrastructures, construction du dépôt, entretien du matériel roulant.

Cette année 2010 verra le début de la construction d’un dépôt de 144 mètres carrés permettant le garage et l’entretien des matériels roulants.

 

L’organisation de manifestations festives estivales redynamise la vallée et attire de plus en plus de visiteurs.

Cette année 2010 verra le TAC asseoir sa réputation et transporter 2800 passagers.

 

2011 Le Dépôt est quasiment terminé et relié au réseau, c’est un équipement particulièrement apprécié pour le confort qu’il offre à l’équipe d’entretien des matériels roulants.

Dans cette année également, l’opportunité d’acquérir une maquette de la Gare de Sainte Cécile d’Andorge a été saisie. Longue de 9 mètres, elle représente ce qu’était cet espace vers 1950 avec la ligne SNCF à l’échelle HO et la ligne du CFD en HO métrique. Le TAC dans sa mission de raviver la mémoire ferroviaire de la vallée rajoutait une dimension modélisme à ses activités.hangar2

Les manifestations se font plus nombreuses et se structurent. Durant cette année 2011, 2915 passagers étaient transportés.

2012 Les premiers travaux important d’entretien ont été réalisés. Comme on a pu le voir, le TAC a démarré son activité avec du matériel d’occasion, donc partiellement usagé. En ce qui concerne la voie, 300 mètres de rails neufs ont été acquis. Ces nouveaux rails ont été installés en courbe extérieure sur le Viaduc. Les locomotives ont toutes été démontées et revues. La BB 67000 et la BB 66000 ont reçu de nouvelles motorisations moins polluantes et plus fiables. Les boites à vitesses et les entrainements ont également été revus.

Un bungalow abritant un bureau et des équipements sanitaires a été installé en gare du TAC de Sainte Cécile d’Andorge.

L'équipement du TAC s'est accru par le don de matériel de la part du TVC, la remise en état de ces matériels (une loco et plusieurs wagons) a été réalisée par Francis VILLEMAUX.

 

 DSC0142

2013  Les travaux de maintenance se poursuivent avec la reprise de la voie au niveau du PNC de Saint Julien des points. La fabrication d'une baladeuse adaptée pour le transport de fauteuils de personnes à mobilité réduite est en cours. Ceci impose également l'adaptation du quai de la gare de Saint Julien des Points.

La réhabilitation de la fosse de vidange du CFD en gare de Sainte Cécile d'Andorge est également en chantier. Une voie de service reliera le dépôt à cette fosse pour faciliter l'entretien des matériels roulants.

En début d'année, le TAC et ses bénévoles ont été récompensé par le "Camballut d'honneur" de la Commune de Sainte Cécile d'Andorge.

 

2014 Le quai de la gare de Saint-Julien-des-Points a été totalement reconstruit "en dur" avec création d'une rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant. Un éclairage amovible a également été réalisé. La fin de l'année va permettre la finalisation de la baladeuse pour fauteuils roulants. Les baladeuses vont être totalement révisées et la locomotive 67000 sera re-motorisée.

roger1

roger 2

 

 

Cette année a été marquée par la disparition de notre plus fidèle chef de train : Roger Verdelhan. Le TAC et l'ensemble des bénévoles te disent "Au revoir Roger notre Réboussié à tous", nous ne t'oublierons jamais.

 

 

 

 

2015 La baladeuse pour fauteuils roulants est opérationnelle. Elle nous a permis d'accueillir plusieurs groupes e Maisons de Retraites avec des personnes à mobilité réduite.

Cette saison a vu le contrôle de nos infrastructures (viaduc, tunnel, ...), de nos matériels et procédures. Nous avons reçu en fin d'année de nouveaux matériels roulants issus de la collection de M. Georgy BORSNAK. Ce nouveau matériel sera mis en service après vérification.

P1090464

P1090603

 

 

2016 cette saison a essentiellement été marquée par le succès des manifestations tournées vers la jeunesse : la Chasse aux oeufs de Pâques et Halloween.

Cette année a vu la disparition de deux piliers de notre association :

  DSC01646IMG 3385

Francis Villemaux, notre historien, conteur, animateur, mécanicien ou chef de train, bricoleur, bâtisseur : l'âme et le corps du TAC.

 

 

 

 

IMG 1871

 

 

Théo Giraldo, qui avec ses minis locos à vapeur vive a été le véritable géniteur de notre aventure.

 

 

 

 

 

 

 

La saison 2017 démarrera le dimanche de Pâques avec la traditionnelle chasse aux oeufs ...

Haut de page

 

Train touristique sur
voie étroite - 40 cm

Suivez nous sur

information communes

 

 

  Saint Julien des Points Sainte Cécile d'Andorge

Partenaire

Logo Quezac NewID 2013 copie 

 

  Saint Julien des Points Sainte Cécile d'Andorge